ISP

Le projet ISP (décret)

Le décret COCOF du 27 avril 1995 (relatif à l’agrément de certains organismes d’insertion socioprofessionnelle et au subventionnement de leurs activités de formation professionnelle ??) existe en vue d’accroître les chances des demandeurs d’emploi inoccupés et peu qualifiés de trouver ou de retrouver du travail dans le cadre de dispositifs coordonnés d’insertion socioprofessionnelle. Il s’agit donc d’opérations d’accueil, de guidance, d’éducation permanente, de formation professionnelle et de mise en stage en entreprise. L’action d’insertion socioprofessionnelle se situe dans la perspective de lutte contre l’exclusion sociale, culturelle et professionnelle. Elle doit permettre à des adultes exclus et fragilisés de se (re)placer dans une perspective réaliste de construction, d’accès et de réussite de leur parcours d’insertion tout en retissant leur lien social.

1
Les pouvoirs subsidiants

COCOF (Commission Communautaire Française) intervient pour les frais de fonctionnement et de personnel. ACTIRIS intervient au niveau salarial. Le partenariat ACTIRIS intervient dans les frais de fonctionnement et de personnel. FSE (Fonds Social Européen) intervient pour les frais de personnel. Autres ?

2
Le public cible

L’activité d'ISPAT répond à un besoin régional bruxellois d’insertion socioprofessionnelle de bénéficiaires souvent socio économiquement défavorisés et cela principalement pour les communes de Saint-Josse-Ten-Noode et Schaerbeek mais aussi de plusieurs autres communes bruxelloises. Étant un OISP, le public d'ISPAT est celui précisé dans le décret ISP (27 avril 1995). Ce sont des personnes ayant entre 18 et 45 ans, inscrites comme demandeuses d'emploi auprès d'ACTIRIS, n'ayant pas le certificat d'études de base pour les formations en alphabétisation.

3